Commentaires de marchés

Le Cac 40 perd du terrain

L'indice Cac 40 a abandonné 0.34% à 5012.16 points lundi. L'indice parisien a consolidé en ce début de semaine, sur fond de repli des cours du pétrole. Sur le front des valeurs, AB Science (+13.32% à 17.36 euros), société pharmaceutique, s’est envolé après avoir annoncé «le succès de l’analyse finale de l’étude AB10015 du masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Charcot». Cerenis Therapeutics (-8.47% à 1.73 euro), société biopharmaceutique dédiée au développement de nouvelles thérapies, s’est effondré après avoir présenté des «résultats négatifs» concernant l’étude de Phase II CARAT avec CER-001. Kering (-1.42% à 236.75 euros), le groupe de luxe, de mode et d’équipements sportifs, était mal orienté à la suite d’une dégradation de recommandation de la part d’un analyste. Solocal Group (-1.63% à 0.91 euro) : l’AMF a fait savoir qu’Amber, Monarch et Paulson, les principaux créanciers de Solocal, ont conclu un pacte d’actionnaires et possèdent désormais 14.2% du capital en concert du numéro un européen de la communication locale digitale. Veolia Environnement (+0.77% à 16.33 euros), le groupe de services aux collectivités, a remporté son premier contrat de recyclage de panneaux photovoltaiques, d’une durée de quatre ans, auprès de PV Cycle France, spécialisé dans la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques en fin de vie. Le montant de la transaction n’a pas été précisé. Havas (+0.17% à 8.28 euros) : la division britannique du groupe publicitaire a retiré temporairement ses publicités de Google et de Youtube suite à une polémique concernant l’affichage de publicités apparaissant sur des pages ou des vidéos avec des discours ou contenus haineux et extrémistes.
Précédent |  Suivant

Historique

du
au
23/03
L'indice Cac 40 a gagné 0.76% à 5032.76 points jeudi. L'indice parisien a rebondi alors que les intervenants se montrent plus optimistes quant à la capacité de Donald Trump à entreprendre ses réformes. Sur le plan économique, l’indicateur du climat des affaires dans le secteur manufacturier a diminué à 104 en mars contre 107 le mois précédent. L’indicateur était attendu inchangé. Sur le front des valeurs, Gemalto (-3.82% à 50.4 euros), leader mondial de la sécurité numérique, a été pénalisé par une note d’analyste négative. Renault (+1.48% à 80.68 euros) : le ministre des Finances, Michel Sapin, a déclaré sur BFM Business que l’Etat français n’est pas au capital du constructeur automobile «pour l’éternité», et a indiqué que les conditions n’étaient pas réunies pour céder les 5% de participation acquises dans Renault en 2015. Cegedim (-5.13% à 25.7 euros), entreprise innovante de technologies et de services, a dévoilé pour 2016 une perte nette des activités poursuivies de 25.6 millions d’euros contre un bénéfice de 19.5 millions en 2015. Le chiffre d’affaires s’est établi à 440.8 millions d’euros, en progression de 3.4% en données publiées. Le groupe table pour 2017 sur «un chiffre d’affaires en croissance, comprise entre 4% et 6%, à taux de change et périmètre constant». Sogeclair (+3.26% à 33.56 euros), spécialisé dans la production de matériaux de construction, a affiché pour 2016 un résultat de 6.4 millions d’euros contre 2.2 millions un an auparavant. Le chiffre d’affaires a progressé de 6.84% à 136.5 millions d’euros. Le groupe prévoit pour l’exercice en cours «une nouvelle année de croissance et d’innovations technologiques et commerciales». Rallye (-3.5% à 18.2 euros) a été pénalisé par une dégradation de recommandation de la part d’un analyste.
23/03
Les indices européens devraient peu évoluer en début de séance. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières Mercredi, les marchés d'actions américains sont restés stables après la chute de plus de 1% de la veille. Le Dow Jones Industrial Average a abandonné 6 points à 20 661, le S&P 500 a gagné 4 points (+0.2%) à 2348 et le Nasdaq Composite a progressé de 27 points (+0.5%) à 5821. Le secteur technologique a surperformé, Microsoft s'adjugeant 1.3% et Apple progressant de 1.1%. Le secteur financier manque quant à lui toujours de dynamisme haussier. Les marchés européens se sont maintenus en territoire négatif, le STOXX Europe 600 perdant 0.4%. Le DAX allemand a abandonné 0.5%, le FTSE britannique a chuté de 0.7% et le CAC français a perdu 0.2%. Les obligations gouvernementales américaines ont accentué leurs gains pour la quatrième séance consécutive. Le rendement du taux de référence américain à 10 ans a ainsi consolidé vers 2.398%, contre 2.432% la veille. L'or a progressé de 0.4% à 1248 dollars l'once. Le métal jaune s'est apprécié de 4.2%, 50 dollars, au cours des six dernières séances. L'argent est resté inchangé à 17.50 dollars l'once. Le pétrole est resté sous pression après la publication par l'Agence Internationale de l'Energie d'une hausse des stocks de 4.95 millions de barils, contre +2.80 millions attendus, à 533.1 millions de barils la semaine dernière. Le pétrole brut a consolidé de 20 cents à 48.04 dollars le baril après avoir touché un plus bas depuis le 30 novembre à 47.01 dollars. Synthèse de marché: devises Le dollar américain est resté sous pression alors que le scepticisme des investisseurs grandit quant à la capacité de l'administration de M. Trump de mettre en place la réforme de stimulation fiscale. Le dollar index s'est ainsi maintenu à un plus bas d'un mois et demi à 99.70. L'EUR/USD s'est maintenu sous sa moyenne mobile à 200 jours à 1.0825 avant de finir à 1.0795, en baisse de 0.1% sur la journée. L'USD/JPY a plongé de 0.5% à un plus bas de quatre mois à 111.14, cassant sa moyenne mobile à 200 jours située à 111.16. Il a par ailleurs touché un plus bas à 110.71 en séance. La livre sterling a très brièvement souffert de l'attaque terroriste de Westminster où quatre personnes ont trouvé la mort. Le GBP/USD a terminé la séance à 1.2482, contre 1.2477 la veille. Au cours d'une séance volatile, l'USD/CAD a bondi vers son plus haut du jour à 1.3408 avant de consolider vers 1.3326, en baisse de 0.2% sur la journée. Le dollar australien a chuté à un plus bas à 0.7636 contre le dollar américain mais s'est ensuite repris pour finir en baisse de 0.2% à 0.7676. Le dollar néo-zélandais est resté stable à 0.7042 contre le dollar américain. Comme attendu, la Banque Centrale néo-zélandaise a maintenu son taux directeur inchangé à 1.75%. Trading de pré-ouverture Durant les heures de cotations asiatiques, le dollar américain est resté stable. L'EUR/USD a consolidé vers 1.0780, l'USD/JPY a touché 111.57 à la hausse avant de consolider. Le GBP/USD n'a pas réussi à franchir 1.2490. L'or a quant à lui consolidé vers 1243 dollars l'once. Attendu aujourd'hui En Europe, l'indice de confiance des consommateurs pour mars de l'Eurozone est attendu à -5.9. L'indice de confiance des consommateurs pour avril en Allemagne est attendu à 10. En France, l'indice de confiance manufacturier pour mars est attendu à 107. Au Royaume-Uni, les ventes de détail pour février sont attendues à +0.4% sur un mois et à +2.6% sur un an. Aux Etats-Unis, les demandes hebdomadaires d'inscription au chômage pour la semaine finissant au 18 mars sont attendues à 240 000. Les ventes de nouveaux logements pour février sont attendues à +1.6% sur un mois. Niveaux techniques clés A surveiller: EUR/USD (baissier sous 1.0825), GBP/USD (haussier au-dessus de 1,2425) et USD/JPY (baissier sous 111.75).
22/03
L'indice Cac 40 a abandonné 0.15% à 4994.7 points mercredi. Il y avait 23 valeurs en baisse pour 16 valeurs en hausse. L'indice parisien a de nouveau perdu du terrain. Après avoir ouvert en forte baisse, le Cac 40 a comblé une partie de ses pertes en séance avant de clôturer dans le rouge, alors que les intervenants s’interrogent sur la capacité de Donald Trump à rapidement mettre en place les réformes promises. Sur le front des valeurs, Gemalto (-17.09% à 52.4 euros), leader mondial de la sécurité numérique, s’est effondré après avoir annoncé anticiper «une activité en décroissance de 7% à 9% à taux de change constants pour le premier trimestre comparé à la même période de 2016. Cela est principalement dû à l’activité Paiement plus faible qu’attendue aux Etats-Unis. Le Paiement devrait générer un chiffre d’affaires inférieur d’environ 100 million d`euros par rapport aux attentes initiales de Gemalto». Par ailleurs, Ingenico (-3.81% à 87.8 euros), leader mondial des solutions de paiement intégrées, a chuté dans le sillage de Gemalto. Accor (-1.4% à 37.44 euros), le groupe hôtelier, a nommé Sheikh Nawaf Bin Jassim Bin Jabor Al-Thani, actuellement président de Katara Hospitality, au poste d’administrateur. Le nouvel arrivant a été proposé par Qatar Investment Authority. Bouygues (+1.14% à 38.45 euros) Bouygues : le groupe canadien Bombardier serait intéressé par les parts du groupe de BTP dans l’équipementier ferroviaire Alstom (+0.36% à 26.55 euros), d’après le magazine Capital. Trigano (+1.5% à 91.91 euros), société spécialisée dans les véhicules et équipements de loisirs, a publié pour son premier semestre une hausse du chiffre d’affaires de 20.6% à 749.2 millions d’euros. Le groupe prévoit «une forte progression du chiffre d’affaires au deuxième semestre».
22/03
L'indice parisien est attendu dans le rouge pour commencer la séance.Synthèse de marché: actions, obligations, matières premièresMardi, les marchés d'actions américains ont chuté de plus de 1%, leur plus forte baisse depuis septembre dernier. Les investisseurs prennent quelques bénéfices alors que Donald Trump ne précise toujours pas ses projets d'infrastructure et de réforme fiscale. Le Dow Jones Industrial Average a chuté de 237 points (-1.1%) à 20 668, le S&P 500 a perdu 29 points (-1.2%) à 2344 et le Nasdaq Composite a plongé de 107 points (-1.8%) à 5793.A nouveau, le secteur financier a mené la baisse. Le S&P 500 du secteur financier s'est ainsi effondré de 2.8%, Goldman Sachs perdant 3.8% et JPMorgan abandonnant 2.9%.Les marchés européens ont également subi des pertes, le STOXX Europe 600 baissant de 0.5%. Le DAX allemand a chuté de 0.8%, le FTSE britannique a mis fin à deux séances consécutives de records à la hausse en abandonnant 0.7% et le CAC français a glissé de 0.2%.Les obligations gouvernementales américaines ont poursuivi leur progression alors que les investisseurs perdent leur appétit pour le risque. Le rendement du taux de référence américain à 10 ans a ainsi chuté vers 2.429%, contre 2.473% la veille.Les métaux précieux ont profité de la recherche de valeurs refuges et de la faiblesse du dollar américain. L'or a bondi de 0.9% à 1244 dollars l'once, en hausse pour la cinquième séance consécutive. L'argent a progressé de 0.5% à 17.50 dollars l'once.Le pétrole brut a chuté de 1.8% à 47.34 dollars le baril, au plus bas depuis le 29 novembre. Les investisseurs s'attendent à une nouvelle augmentation des stocks de pétrole américains qui doivent être publiés aujourd'hui.Synthèse de marché: devisesLe dollar américain est resté sous pression contre toutes les autres devises. Le dollar index a perdu 0.7% à 99.74, au plus bas depuis le 1er février et pour la première fois sous le niveau psychologique des 100.00 depuis le 6 février.L'euro a progressé de 0.7% à 1.0808, au plus haut depuis le 11 novembre. Depuis son plus bas à 1.0506 du 2 mars, il a gagné 2.9%, ou 302 pips et approche de sa moyenne mobile à 200 jours située à 1.0825.L'USD/JPY a poursuivi sa chute en perdant 0.8% à 111.71, au plus bas depuis le 22 novembre.La livre sterling s'est appréciée après la publication de prix à la consommation en hausse de 2.3% sur un an en février, contre +2.1% attendu et au-delà de l'objectif de la Banque d'Angleterre à 2%. Le GBP/USD a bondi de 1.0% à 1.2477. Il a gagné 2.7%, ou 325 pips depuis les 1.2152 atteints le 14 mars.Le dollar canadien a bondi contre le billet vert, l'USD/CAD plongeant vers 1.3262, au plus bas depuis le 28 février, après la publication de ventes de détail en hausse de 2.2% sur un mois en février, au-delà des attentes à +1.5%. L'USD/CAD a cependant compensé ses pertes pour finir à 1.3350, contre 1.3347 la veille.Le dollar australien a encore rencontré une forte résistance à 0.7700 contre le dollar américain, consolidant de 0.5% sous un plus haut de quatre mois à 0.7688.Le NZD/USD a quant à lui consolidé de 0.2% à 0.7040.Trading de pré-ouvertureDurant les heures de cotations asiatiques, l'EUR/USD a consolidé vers 1.0787 avant de se reprendre au-dessus de 1.0800. L'USD/JPY a touché un plus bas à 111.41.Le GBP/USD est resté stable autour de 1.2477.L'or s'est maintenu autour de 1244 dollars l'once.Attendu aujourd'huiEn Europe, la balance des comptes courants pour janvier est attendue en surplus de 47 milliards d'euros.Aux Etats-Unis, l'indice des prix de l'immobilier résidentiel pour janvier est attendu à +0.4% sur un mois. Les ventes de maisons existantes pour février sont attendues à -2.5% sur un mois.Niveaux techniques clésA surveiller: EUR/USD (haussier au-dessus de 1.0780), GBP/USD (haussier au-dessus de 1,2425) et USD/JPY (baissier sous 112.25). 
21/03
L'indice Cac 40 a abandonné 0.19% à 5002.43 points mardi. Il y avait 27 valeurs en baisse pour 12 valeurs en hausse. L'indice parisien a perdu du terrain dans le sillage de Wall Street, et en l'absence de catalyseur à la hausse. Vinci (+0.7% à 72.19 euros) : Xavier Huillard, le PDG du groupe de BTP et de concessions, a déclaré sur BFM Business que son groupe ne devrait pas participer au projet du mur entre les Etats-Unis et le Mexique, pour éviter de choquer une majorité des salariés de Vinci. TechnipFMC (+0.53% à 29.25 euros), le leader mondial des projets, des technologies et des systèmes dans le secteur du pétrole et du gaz, a remporté «un contrat auprès de ENI Ghana E&P Limited pour la partie onshore du programme Offshore Cape Three Points de développement du champ de Sankofa au large du Ghana», pour un montant non dévoilé. Erytech Pharma (+2.72% à 14.74 euros), société biopharmaceutique, a annoncé «la présentation de nouvelles données anti-tumorales concernant son produit préclinique erymethionase (ERY-MET) lors du Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research, qui aura lieu du 1er au 5 avril 2017 à Washington, D.C.». Bonduelle (+2.09% à 30.78 euros) a reçu «l’accord de l’autorité de la concurrence américaine (Federal Trade Commission of the United States) relatif au projet d’acquisition de la société Ready Pac Foods communiqué le 23 février 2017». SES (+1.23% à 19.4 euros), le premier opérateur mondial de satellites, et Intersat, l’un des plus importants fournisseurs de solutions Internet sur le continent africain, ont signé «un accord pluriannuel en vue de fournir des services Internet en Afrique». Le montant de l’accord n’a pas été précisé. Enfin sur le plan technique, Suez Environnement (+1.65% à 14.15 euros) a dépassé sa moyenne mobile 50 jours.
21/03
L'indice principal de la bourse de Paris est attendu en hausse à l'ouverture. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premièresLundi, les marchés d'actions américains ont peu bougé dans des volumes en chute à 5.8 milliards de titres échangés, au plus bas depuis le début de l'année, à comparer avec une moyenne de 6.8 milliards de titres échangés quotidiennement depuis le début de l'année. Le Dow Jones Industrial Average a perdu 8 points à 20 905, le S&P 500 a abandonné 4 points (-0.2%) à 2378 alors que le Nasdaq Composite a grappillé 1 point à 5901.Le secteur financier a particulièrement souffert.Les marchés européens ont globalement consolidé, le STOXX Europe 600 abandonnant 0.2%. Le DAX allemand a chuté de 0.4% et le CAC français a perdu 0.3%. Le FTSE britannique a inscrit un nouveau plus haut historique pour la deuxième séance consécutive en s'adjugeant 4 points à 7429.Les obligations gouvernementales américaines ont progressé, le rendement du taux de référence américain à 10 ans a ainsi chuté vers 2.473%, contre 2.503% vendredi dernier.L'or a poursuivi sa progression pour la quatrième séance consécutive en gagnant 0.4% à 1233 dollars l'once, au plus haut depuis le 3 mars. L'argent a progressé de 0.5% à 17.41 dollars l'once. Ces métaux précieux se situent à présent au-dessus de leurs moyennes mobiles à 200 jours.Le pétrole brut a chuté de 1.2% à 48.22 dollars le baril. Bien que les prix ont brièvement progressé suite à l'annonce de l'OPEP d'étendre son accord de production au second semestre de 2017, les prix sont repartis à la baisse sur des craintes de productions et de stocks américains plus élevés qu'attendu.Synthèse de marché: devisesLe dollar américain est resté stable alors que le dollar index (en hausse vers 100.35, contre 100.30 vendredi dernier et un plus bas à 100.02) s'est battu pour se maintenir au-dessus du niveau psychologique des 100.00.L'euro a touché un plus haut depuis le 6 février à 1.0777 contre le dollar américain avant de finir à 1.0737, contre 1.0736 vendredi dernier.L'USD/JPY est resté sous pression en consolidant de 0.1% à 112.55. En cinq jours consécutifs de baisse, il a perdu 2.0%%, ou 232 pips.La livre sterling a bondi à un plus haut du jour à 1.2435 contre le dollar américain, son plus haut niveau depuis la fin février, mais a consolidé suite à la confirmation par le Premier Ministre britannique Theresa May que la procédure de Brexit sera lancée le 29 mars. Le GBP/USD a finalement perdu 0.3% à 1.2356, mettant fin à trois jours consécutifs de hausse.Le dollar australien a poursuivi sa progression et a cassé la résistance à 0.7700 contre le billet vert. L'AUD/USD a bondi vers 0.7747, au plus haut depuis novembre dernier. Depuis le plus bas du 9 mars à 0.7504, il a bondi de 3.0%, ou 225 pips.Le NZD/USD a quant à lui gagné 0.6% à 0.7053 et l'USD/CAD est resté stable à 1.3347.Trading de pré-ouvertureDurant les heures de cotations asiatiques, l'EUR/USD a rebondi vers 1.0770 alors que l'USD/JPY a touché 112.79 à la hausse.Le GBP/USD a progressé vers 1.2381 avant de consolider.L'or a perdu de sa dynamique haussière et a chuté vers 1226 dollars l'once.Attendu aujourd'huiAu Royaume-Uni, l'inflation pour février est attendue à +0.5% sur un mois et à +2.1% sur un an, les prix à la production sont attendus à +0.3% sur un mois et à +3.7% sur un an.Aux Etats-Unis, la balance des comptes courants du quatrième trimestre est attendue en déficit de 129 milliards de dollars.Niveaux techniques clésA surveiller: EUR/USD (haussier au-dessus de 1.0725), GBP/USD (baissier sous 1,2400) et USD/JPY (baissier sous 113.00).
20/03
L'indice Cac 40 a abandonné 0.34% à 5012.16 points lundi. L'indice parisien a consolidé en ce début de semaine, sur fond de repli des cours du pétrole. Sur le front des valeurs, AB Science (+13.32% à 17.36 euros), société pharmaceutique, s’est envolé après avoir annoncé «le succès de l’analyse finale de l’étude AB10015 du masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Charcot». Cerenis Therapeutics (-8.47% à 1.73 euro), société biopharmaceutique dédiée au développement de nouvelles thérapies, s’est effondré après avoir présenté des «résultats négatifs» concernant l’étude de Phase II CARAT avec CER-001. Kering (-1.42% à 236.75 euros), le groupe de luxe, de mode et d’équipements sportifs, était mal orienté à la suite d’une dégradation de recommandation de la part d’un analyste. Solocal Group (-1.63% à 0.91 euro) : l’AMF a fait savoir qu’Amber, Monarch et Paulson, les principaux créanciers de Solocal, ont conclu un pacte d’actionnaires et possèdent désormais 14.2% du capital en concert du numéro un européen de la communication locale digitale. Veolia Environnement (+0.77% à 16.33 euros), le groupe de services aux collectivités, a remporté son premier contrat de recyclage de panneaux photovoltaiques, d’une durée de quatre ans, auprès de PV Cycle France, spécialisé dans la collecte et le traitement des panneaux photovoltaïques en fin de vie. Le montant de la transaction n’a pas été précisé. Havas (+0.17% à 8.28 euros) : la division britannique du groupe publicitaire a retiré temporairement ses publicités de Google et de Youtube suite à une polémique concernant l’affichage de publicités apparaissant sur des pages ou des vidéos avec des discours ou contenus haineux et extrémistes.
<< 1   
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné aux services de Trading Central.
Profitez des analyses techniques et stratégies d’investissements disponibles sur TRADINGCENTRAL.fr à partir de 40€ par mois*
* Consultez l’intégralité des tarifs ici
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné au PACK EXPERT Tradingcentral.fr
Vous aussi, accédez aux analyses techniques et stratégies de TradingCentral.fr sur toutes les classes d'actifs, à partir de 35€ par mois*
* pour un abonnement de 24 mois au service classique Je m'abonne
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être membre de Trading Central.
Mot de passe oublié ?
Pas encore membre ?

GRATUIT : recevez tous les matins l'analyse du CAC 40 et un conseil gratuit dans votre boite email.

GRATUIT : consultez l'analyse des valeurs du SRD.

Devenir membre
DEVENEZ CLIENT
Ne passez plus votre temps
à rechercher des opportunités d'investissement
Je deviens client
Fermer
Contactez-nous

Trading Central ne garantit pas la fiabilité des informations fournies. Ces dernières reflètent la vision de Trading Central à un instant donné et elles sont donc susceptibles d'évoluer sans préavis. Elles ne s’appuient pas sur la connaissance de la situation financière ni l’expérience du Client. La responsabilité de Trading Central ne saurait donc être engagée sur la base des informations données par téléphone ou par courriel. Le Client est seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment son degré d’acceptation du risque de perte et la durée d’investissement envisagée). Pour bénéficier d’un conseil personnalisé et adapté à sa situation, le Client est invité par Trading Central à contacter un conseiller en gestion de patrimoine agréé par les autorités compétentes. Les recommandations de Trading Central ne constituent pas une incitation à investir et ne se substituent pas au propre jugement de l’investisseur. Elles ne doivent pas être l'unique base d'évaluation des stratégies ou instruments financiers concernés. Elles sont destinées à une clientèle autonome et avertie, disposant d'une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, assumant pleinement les risques pris et acceptant les aléas boursiers.

Fermer
Mot de passe oublié ?

Pour recevoir votre nouveau mot de passe, entrez l'adresse email que vous nous avez communiquée lors de votre inscription.

Une fois votre nouveau mot de passe reçu, nous vous conseillons de vous rendre dans votre espace client/membre pour le modifier.