Commentaires de marchés

Le Cac 40 perd du terrain

Hormis Londres qui surnage, les indices européens reculent sur fond de montée de l'euro alors que les discours des banques centrales font craindre un resserement monétaire.

A 13:04, le STOXX 600 perdait 0.3% à 384.65. A Londres, le FTSE prenait 0.18% à 7401.43 et à Francfort le Dax était en baisse de 0.34% à 12604.11.

Sur le marché français, le Cac 40 était en baisse de 0.68% à 5217.23 Il y avait 34 valeurs en baisse pour 6 valeurs en hausse

A noter parmi les plus fortes baisses du jour : Vinci -2.87% à 75.14 euros, Bouygues -2.36% à 37.52 euros et Michelin -1.72% à 117.35 euros.

A la hausse on retient : Société Générale qui gagne 1.93% à 49.4 euros.

Enfin, sur le marché des changes l'euro vaut 1.1405 dollar (+0.0027) et le dollar cote 112.55 yens (+0.25).

Sur le marché obligataire, le rendement de l’OAT 10 ans est en hausse de 4.5bps à 0.76%.

Précédent |  Suivant

Historique

du
au
29/06
Les indices européens devraient poursuivre leur rebond en début de séance. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières Les marchés américains ont terminé en hausse mercredi. Le Dow Jones a gagné 0.68% à 21454.61 points et le Nasdaq 100 1.44% à 5753.03 points. Les valeurs des banques et des semi-conducteurs et équipement pour leur fabrication ont gagné du terrain. En revanche, celles des services aux collectivités et des produits domestiques et de soin personnel ont été malmenées. Sur le plan économique, les stocks des grossistes ont augmenté de 0.3% en mai en première estimation après un repli de 0.4% le mois précédent (révisé à partir de -0.5%). Les économistes tablaient sur une hausse de 0.2%. Par ailleurs, les promesses de ventes de logements ont reculé de 0.8% en mai après un repli de 1.7% le mois précédent (révisé à partir de -1.3%). Elles étaient attendues en hausse de 1%. En Europe, l'Euro STOXX 50 a légèrement consolidé de 0.05% à 3536.47 points. Les valeurs de la santé, de la technologie et des biens de consommation ont perdu du terrain. A l'inverse, celles de la banque, des ressources de base et de la distribution étaient bien orientées. Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand (taux à 10 ans) a perdu 1 point de base à 0.36%. En dehors de la zone euro, le FTSE 100 a reculé de 0.63% à 7387.80 points à Londres. Le SMI, l'indice des 20 blue chips suisses, a grappillé 0.04% à 9076.73 points. Suite aux diverses déclaration des dirigeant des banques centrales européenne, britannique et canadienne suggérant de lever le pied sur les politiques accommodantes, les marchés obligataires se sont retrouvés sous pression. Le benchmark en la matière : le taux US à 10 ans (T-Note) a ainsi vu son rendement bondir à 2.223% contre 2.198% mardi. Les prix du pétrole ont étendu leur série de gains à un cinquième jour après que l'US Energy Information Administration a signalé que les stocks de bruts ont augmenté de 100 000 barils au cours de la semaine terminée le 23 juin, contre 2,4 millions de barils attendus. Les contrats à terme de pétrole de Nymex ont augmenté de 0.50$ (+ 1.1%) pour s'établir à 44.74 $ le baril et les contrats à terme de brut de Brent ont gagné 0.66$ (+ 1.4%) à 47.31$ le baril. L’or était en hausse pour sa deuxième session consécutive suite à un gain de 0.2% à 1248$ l’once et l’argent s’est apprécié de 0.7%) 16.77$ l’once. Synthèse de marché: devises À la suite des déclarations haussières du président de la Banque centrale européenne sur les taux d'intérêt, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a souligné qu'une augmentation des taux d'intérêt est probablement nécessaire et que cette question sera débattu au sein de la banque centrale d’Angleterre (BOE) dans les prochains mois. De plus, le gouverneur de la Banque Centrale du Canada (BOC), Stephen Poloz, a réitéré que les réductions des taux d'intérêt réalisées en 2015 ont fait leur travail et que le BOC doit tenir compte de ses options compte tenu de l'excès de capacité à épuiser. En conséquence, le dollar américain a été vendu contre la livre sterling et le dollar canadien. Le GBP / USD a atteint un plus haut à 1.2972 avant de clôturer à 1.2924, en hausse de 0.9% sur un jour et affichant une série de hausse de six jours. L’USD / CAD a chuté de 1.2% à 1.3037, soit son plus bas niveau de clôture depuis le 3 février. L'euro a grimpé 0.3% à 1,1376 $ US, tandis que l’USD / JPY est resté stable autour de 112.3. L'indice du dollar américain de l'ICE a glissé de 0.4% à 96.01, soit son plus bas niveau de clôture depuis le 3 octobre 2016. Pendant ce temps, le dollar australien a bondi de 0.8% à US $ 0.7640 et le dollar néo-zélandais a rebondi de 0.5% à US $ 0.7304. Trading de pré-ouverture Durant les heures de trading asiatiques, le dollar US a poursuivi sa correction, alors que l’EUR/USD dépassait les 1.14. Le GBP/USD gagnait aussi du terrain à 1.2975. Pendant ce temps, l’USD / JPY était stable autour de 112.30, et l’USD / CAD a marqué un plus bas à 1.3017. L'or a gagné du terrain jusqu'à 1 253 $ l'once. Attendu aujourd’hui La Commission européenne publiera l'indice de confiance économique de la zone euro pour juin (109.5 attendu) et l'indice de confiance des consommateurs (-1.3 attendu). L'Office fédéral allemand de la statistique annoncera des lectures préliminaires de l’indice des prix à la consommation de juin (0.0% sur un mois glissant, + 1.4% sur un an glissant attendus). GfK rapportera l'indice de confiance du consommateur en Allemagne en juillet (10.4 attendu). La Banque d'Angleterre publiera les approbations hypothécaires pour le mois de mai (64.0 K prévu). Aux États-Unis, le Département du commerce annoncera le PIB annualisé du 1Q (+ 1.2% en trimestriel glissant prévu) et la consommation personnelle (+ 0.6% en trimestriel glissant prévu). Le Département du travail dévoilera les inscriptions aux allocations chômage pour la semaine terminée le 24 juin (240 K prévu). Niveaux techniques clés A surveiller: EUR / USD (haussier, support clé à 1.1365), USD / JPY (haussier, support clé à 112) et GBP / USD (haussier, support clé à 1.2910).
28/06
L'indice Cac 40 a abandonné 0.11% à 5252.9 points mercredi, les investisseurs se préoccupant de la future orientation des politiques monétaires européennes et américaines. Il y avait 25 valeurs en baisse pour 15 valeurs en hausse. Sur le plan économique, l'indice de confiance des consommateurs pour le mois de juin est ressorti à 108, un plus haut depuis dix ans, contre 103 attendu par les économistes et 103 en mai (révisé à partir de 102). Sur le front des valeurs, Cellnovo Group (+3.38% à 5.2 euros), société de technologie médicale qui distribue la première micro-pompe connectée pour mieux gérer son diabète, a annoncé «la construction d'une deuxième ligne de production pour la fabrication de ses cartouches d'insuline. Cette annonce intervient au moment où la production de la première ligne installée chez Flex en Autriche monte en puissance.» Ingenico (-0.37% à 80.71 euros) a «investi dans Joinedapp, une start-up basée en Californie. Joinedapp développe des solutions e-commerce basées sur les chatbots qui permettent aux commerçants de toutes tailles ainsi qu'aux marques de communiquer avec leurs clients directement via leurs applications de messagerie favorites». Korian-Medica (-4.01% à 30.3 euros), expert des services d'accompagnement et de soins dédiés aux seniors, a levé 240 millions d'euros via une émission d'obligations convertibles, un montant supérieur à l'objectif initial fixé à 200 millions d'euros. «L'émission des obligations a pour objet de financer les besoins de financement généraux de la société et de renforcer la structure de son bilan». Soitec (-4.9% à 56.3 euros) a chuté alors que 7.5% du capital du groupe a été reclassé par le groupe d'actionnaires de référence, soit Bpifrance, CEA Investissement et National Silicon Industry Group, à 54.6 euros par action.
28/06
Les indices européens devraient débuter la séance en territoire négatif, dans le sillage des indices américains. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières Les indices américains ont terminé dans le rouge mardi. Le Dow Jones a perdu 0.46% à 21310.66 points et le Nasdaq 100 1.83% à 5671.6 points. Les valeurs des semi-conducteurs et équipement pour leur fabrication et des logiciels et services ont été particulièrement attaquées. Sur le plan économique, l’indice de confiance des consommateurs établi par le Conference Board a augmenté à 118.9 en juin, contre 117.6 un mois plus tôt (révisé à partir de 117.9) et 116 attendu. En Europe, l'Euro STOXX 50 a perdu 0.64% à 3538.82 points. Les valeurs de l'eau et de l'électricité, du tourisme et de l'automobile ont perdu du terrain. A l'inverse, celles des ressources de base, de la banque et de l'énergie étaient bien orientées. Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand (taux à 10 ans) a pris 11 points de base à 0.35%. En dehors de la zone euro, le FTSE 100 a reculé de 0.17% à 7434.36 points à Londres. Le SMI, l'indice des 20 blue chips suisses, a abandonné 0.53% à 9057 points. Le président de la BCE Mario Draghi a souligné que la reprise économique en Europe restait sur la bonne voie avec des signes de reprise de l’inflation. Il a par ailleurs souligné que la BCE pourrait toujours ajuster ses instrument de politique monétaire de taux zéro et d’achat massif d’obligations. Ces commentaires jugés positivement ont entrainé une vague de vente des obligations en Allemagne, Suède, Grande Bretagne et aux Etats Unis. Les taux US à 10 ans ont ainsi bondi à 2.198% contre 2.135% la veille. Les cours du pétrole ont poursuivi leur rebond pour la quatrième séance consécutive sur fond d’annonce de  nouvelle cyber attaque globale ciblant notamment les géants pétroliers russe Rosneft et le danois A.P. Moeller-Maersk. Le pétrole WTI du Nymex a ainsi bondi de $0.86 (+2.0%) à $44.24 le baril et le Brent a gagné $0.82 (+1.8%) à $46.65. L’or a gagné 0.2% à $1,246 l’once et reste au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours (à $1,243). L’argent a gagné 0.6% à $16.66 l’once. Synthèse de marché: devises Le ton haussier de Mario Draghi a propulsé l'euro à 1.1337 $ US, en hausse de 1.4% sur un jour soit sa plus forte hausse depuis le 18 août 2016. Le dollar américain a prolongé les pertes à mesure que le retard du vote sur les soins de santé réduisait les espoirs selon lesquelles le président Donald Trump pourrait respecter ses promesses de réforme fiscale et de dépenses d'infrastructure. L'indice en dollars américains de l'ICE a plongé de 1.1% à 96.39, soit son plus faible niveau de clôture depuis le 5 octobre. L’USD / JPY a augmenté pour une deuxième séance consécutive, bondissant de 0.5% à 112.34. Pendant ce temps, l’USD / CHF a chuté de 1.2% à un plus bas de 10 mois à 0.9602. La livre sterling a bondi de 0.7% pour s'établir à 1.2814 $ US (plus haut du jour à 1.2858 $ US), prolongeant sa série de hausse à une cinquième séance consécutive et au-delà de sa moyenne mobile de 200 jours (1.2803 $). L’USD / CAD a enfoncé le support des 1.3200 suite à une baisse de 0.3% et a touché un point bas de quatre mois à 1.3197. Le dollar australien a terminé la séance sans direction à 0.7582 $ US, bien qu'il ait atteint un point haut journalier à US $ 0.7624 plus tôt. Le dollar néo-zélandais a reculé de 0.3% pour s'établir à 0.7269 $ US (plus haut du jour à 0.7344 $ US). Trading de pré-ouverture Durant les heures de trading asiatiques, le dollar US est resté sans direction. Alors que l’EUR/USD poursuivait son rallye haussier pour atteindre 1.1355. Le GBP/USD gagnait aussi du terrain à 1.2821. Pendant ce temps, l’USD/JPY a consolidé en direction des 112.10 et l’USD/CAD a poursuivi sa correction à 1.3136. Enfin, l’or a poursuivi son rebond à $1,253 l’once. Attendu aujourd’hui La BCE annoncera la masse monétaire M3 pour mai (+5.0% sur un an glissant attendu). Le bureau allemand des statistiques publiera les prix à l’importation sur mai  -0.6% sur un mois glissant, +4.6% sur un an glissant attendus). En France, l’INSEE dévoilera l’indice de confiance du consommateur de juin (103 attendu). En Grande Bretagne., le Nationwide Building Society dévoilera son indice des prix de l’immobilier pour juin (+0.1% sur un mois glissant, +1.9% sur un an glissant attendus). Aux Etats-Unis le National Association of Realtors annoncera les promesses de vente dans le secteur de l’immobilier (+1.0% sur un mois glissant, +0.5% sur un an glissant attendus). Enfin, le département du commerce publiera les stocks des grossistes (+0.2% sur un mois glissant attendu). Niveaux techniques clés A surveiller: EUR / USD (haussier, support clé à 1.128), USD / JPY (haussier, support clé à 112) et GBP / USD (haussier, support clé à 1.2760).
27/06
L'indice Cac 40 a lâché 0.7% à 5258.58 points mardi sur fond de discours inflationniste du président de la BCE Mario Draghi. Il y avait 30 valeurs en baisse pour 10 valeurs en hausse. Sur le front des valeurs, Air France-KLM (+4.72% à 12.21 euros) a bénéficié d'un relèvement de recommandation de la part d'un analyste alors qu'Eiffage (-2.08% à 82.81 euros) a été pénalisé par une dégradation. JCDecaux (-2.03% à 28.97 euros) et América Móvil, leader des fournisseurs sans fil en Amérique Latine et numéro trois mondial en termes d'abonnés en quote-part, ont annoncé la création d'une joint-venture pour leurs activités de communication extérieure au Mexique. L'opération consiste en la fusion de Corporación de Medios Integrales, filiale détenue à 100% par AMX et Eumex, filiale de JCDecaux au sein de JCD Out Of Home Mexico, une nouvelle entité contrôlée par JCDecaux, qui détient, entre autres, 100 % des parts de Fusionante Vendor. L'Oréal (-2.12% à 191.2 euros): «après avoir reçu l'avis de son Comité Central d'Entreprise sur le projet de cession de The Body Shop à Natura annoncé le 9 juin dernier, L'Oréal annonce avoir signé le contrat de cession avec Natura. La réalisation de cette cession est soumise aux autorisations des autorités de concurrence notamment au Brésil et aux États-Unis et devrait être clôturée dans le courant de 2017.» Sopra Steria Group (-4.41% à 141.05 euros) «a pour projet d'acquérir 100% du capital de Kentor, société suédoise jusqu'alors détenue intégralement par le groupe norvégien TeleComputing. Ce projet d'acquisition renforcerait significativement le positionnement de Sopra Steria en Scandinavie et dynamiserait la croissance future de cette zone. Kentor a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 34 millions d'euros et emploie 330 collaborateurs.»
27/06
Les indices européens sont attendus en faible repli à l'ouverture alors que Mario Draghi a défendu la politique d'assouplissement monétaire de la BCE. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières Les marchés américains ont consolidé. Le Dow Jones était quasi-stable à 21409.55 points alors que le Nasdaq 100 a perdu 0.44% à 5777.59 points. Les valeurs de la distribution alimentaire et pharmaceutique et de l'automobile ont gagné du terrain. En revanche, celles des semi-conducteurs et équipement pour leur fabrication et des logiciels et services ont été malmenées. Sur le plan économique, les commandes de biens durables ont diminué de 1.1% en mai en première estimation, contre -0.96 anticipé, et une baisse de 0.9% en avril (révisé à partir de -0.8%). Par ailleurs, l'indice d'activité nationale américaine de la Fed de Chicago pour le mois de mai est ressorti à -0.26 contre +0.20 attendu et +0.57 le mois précédent (révisé à partir de +0.49). En Europe, l'Euro STOXX 50 a gagné 0.51% à 3561.76 points. Les valeurs de l'alimentation, de la banque et du tourisme ont gagné du terrain. A l'inverse, les valeurs de la technologie, des ressources de base et de la santé ont été malmenées. Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand (taux à 10 ans) a perdu 1 point de base à 0.25%. En dehors de la zone euro, le FTSE 100 a pris 0.31% à 7446.80 points à Londres. Le SMI, l'indice des 20 blue chips suisses, s'est adjugé 0.98% à 9121.22 points. Sur le plan économique, en Allemagne, l'indice IFO du climat des affaires pour le mois de mai est ressorti à 115.1, son plus haut niveau jamais atteint, contre 114.6 en mai. Les économistes tablaient sur 114.5. Le sous-indice des conditions actuelles s’est établi à 124.1, contre 123.3 au mois de mai (révisé à partir de 123.2) et 123.2 attendu par les économistes. Le sous-indice des perspectives est ressorti à 106.8, contre 106.5 pour le mois précédent et 106.4 anticipé. Les obligations d'État américaines ont gagné du terrain, pesant ainsi sur les rendements à 10 ans qui ont baissé à 2.115% contre 2.46% vendredi. Les prix du pétrole ont prolongé leur rallye sur un troisième jour. Les contrats à terme de pétrole de Nymex ont ainsi gagné 0.37 $ (+ 0.9%) à 43.38 $ le baril et les contrats à terme de Brent ont augmenté de 0.29 $ (+ 0.6%) à 45.83 $ le baril. La série de trois jours de hausse de l’or s'est terminée brusquement lundi par une chute de 1.0% pour s'établir à 1 243 $ l'once (plus bas du jour à 1 236 $). Les acteurs du marché ont attribué la chute soudaine des prix de l'or à un afflux massif et simultané d’ordres de vente. L’argent a chuté de 0.8% à 16.56 $ l'once (plus bas du jour à 16.39 $). Synthèse de marché: devises Le dollar américain a effacé les pertes causées par le rapport de commandes de biens durables de mai qui sont ressorties à un niveau plus faible qu’attendu, montrant de la résistance par rapport aux autres devises importantes. L'indice Dollar américain de l'ICE a ainsi rebondi de 0.2% à 97.42. L'euro a diminué de 0.1% à 1.1179 $. L’USD / JPY a rebondi de 0.5% à 111.83, mettant fin à une série de quatre jours de perte. L’USD / CHF a également mis fin une série baissière de quatre jours en gagnant 0.3% à 0.9723. La livre britannique a gagné du terrain après que la première ministre Theresa May ait conclu un accord pour s’assurer le soutien du parti démocratique unioniste de l'Irlande du Nord (DUP) pour son gouvernement minoritaire. Le GBP / USD a marqué un point haut à 1.2759 avant de corriger vers 1.2720, terminant ainsi au-dessus du cours de clôture de vendredi (1.2716). Pendant ce temps, l’USD / CAD a enregistré un point bas à 1.3209, avant de rebondir pour terminer à 1.3241, finissant ainsi la séance en baisse de 0.2%. Le dollar australien a augmenté pour un deuxième jour consécutif gagnant 0.2% à 0.7582$. Poursuivant sur la dynamique d'une série de hausse de six semaines, le dollar néo-zélandais a de nouveau gagné du terrain pour atteindre $0.7287. Trading de pré-ouverture Pendant les heures de trading asiatiques, le dollar américain a butté contre les 112.00 yens. L'euro s'est négocié plus haut vers des niveaux autour de 1.1190. La livre sterling a bien résisté et s'est appréciée à 1.2730 $. Le dollar australien était sur le point de franchir 0.7600 $ à la hausse. Pendant ce temps, l'or a limité les pertes de la veille et a regagné un peu de terrain à $ 1.245 l'once. Attendu aujourd'hui Aucune publication de données économiques importante n'est attendue en Europe. Aux États-Unis, le Conference Board présentera son indice de confiance des consommateurs pour le mois de juin (116 attendu). La Réserve fédérale de Richmond publiera son indice manufacturier pour juin (5 attendu). Niveaux techniques clés A surveiller: EUR / USD (baissier, résistance clé à 1.12), USD / JPY (haussier, support clé à 111.55) et GBP / USD (haussier, support clé à 1.2705).
26/06
L'indice Cac 40 a gagné 0.56% à 5295.75 points lundi, les investisseurs saluant le plan de sauvetage de deux banques italiennes. Il y avait 31 valeurs en hausse pour 8 valeurs en baisse. Sur le front des valeurs, Eurofins Scientific (+1.28% à 511.25 euros) a annoncé l'acquisition de Genoma Group, une société italienne présente sur le marché du diagnostic clinique. Le montant de l'opération n'a pas été précisé. Europcar (-1.85% à 12.5 euros) a perdu du terrain après avoir déclaré collaborer avec l'autorité britannique de la consommation qui a ouvert une enquête concernant sur de possibles fraudes aux réparations au sein de la filiale britannique du groupe de location de véhicules. Groupe Eurotunnel (+2.12% à 9.83 euros) a annoncé «que son activité MyFerryLink a cédé les deux navires Berlioz (désormais Côte des Flandres) et Rodin (désormais Côte des Dunes) à DFDS A/S conformément aux dispositions de l'option de vente consentie par DFDS A/S en juin 2015 et au terme de la période d'inaliénabilité imposée par le Tribunal de Commerce en 2012». Imerys (+0.41% à 77.53 euros) «a reçu le 20 juin l'approbation sans réserves de la Commission Européenne sur le projet d'acquisition de Kerneos». L'Oréal (+3.85% à 195.35 euros) a bondi après que Third Point, qui a acquis une participation de 3.5 milliards de dollars dans le capital de Nestlé, a indiqué qu'une des options pouvant permettre l'amélioration des performances financières du groupe agro-alimentaire suisse est la cession des titres L'Oréal. Nestlé détient une participation de 23.2% dans le capital du géant français des cosmétiques. Suez (+1.96% à 16.87 euros) a bénéficié d'un relèvement de recommandation de la part d'un analyste. Sur le plan technique, Hermes (+1.19% à 443.4 euros) a dépassé sa moyenne mobile 50 jours.
<< 1   
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné aux services de Trading Central.
Profitez des analyses techniques et stratégies d’investissements disponibles sur TRADINGCENTRAL.fr à partir de 40€ par mois*
* Consultez l’intégralité des tarifs ici
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné au PACK EXPERT Tradingcentral.fr
Vous aussi, accédez aux analyses techniques et stratégies de TradingCentral.fr sur toutes les classes d'actifs, à partir de 35€ par mois*
* pour un abonnement de 24 mois au service classique Je m'abonne
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être membre de Trading Central.
Mot de passe oublié ?
Pas encore membre ?

GRATUIT : recevez tous les matins l'analyse du CAC 40 et un conseil gratuit dans votre boite email.

GRATUIT : consultez l'analyse des valeurs du SRD.

Devenir membre
DEVENEZ CLIENT
Ne passez plus votre temps
à rechercher des opportunités d'investissement
Je deviens client
Fermer
Contactez-nous

Trading Central ne garantit pas la fiabilité des informations fournies. Ces dernières reflètent la vision de Trading Central à un instant donné et elles sont donc susceptibles d'évoluer sans préavis. Elles ne s’appuient pas sur la connaissance de la situation financière ni l’expérience du Client. La responsabilité de Trading Central ne saurait donc être engagée sur la base des informations données par téléphone ou par courriel. Le Client est seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment son degré d’acceptation du risque de perte et la durée d’investissement envisagée). Pour bénéficier d’un conseil personnalisé et adapté à sa situation, le Client est invité par Trading Central à contacter un conseiller en gestion de patrimoine agréé par les autorités compétentes. Les recommandations de Trading Central ne constituent pas une incitation à investir et ne se substituent pas au propre jugement de l’investisseur. Elles ne doivent pas être l'unique base d'évaluation des stratégies ou instruments financiers concernés. Elles sont destinées à une clientèle autonome et avertie, disposant d'une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, assumant pleinement les risques pris et acceptant les aléas boursiers.

Fermer
Mot de passe oublié ?

Pour recevoir votre nouveau mot de passe, entrez l'adresse email que vous nous avez communiquée lors de votre inscription.

Une fois votre nouveau mot de passe reçu, nous vous conseillons de vous rendre dans votre espace client/membre pour le modifier.