News

Unilever

Unilever, spécialiste des biens de grande consommation britannique, s’est effondré après que Kraft Heinz a annoncé avoir retiré son offre de rachat de 143 milliards de dollars.
Précédent |  Suivant

Historique

du
au
<< 1  3 4 5  ... >> 

Commentaires de marchés

Le Cac 40 démarre la semaine hésitant

L'indice Cac 40 a abandonné 0.05% à 4864.99 points lundi. Les intervenants se sont montrés peu actifs. Les échanges ont atteint 2.35 milliards d'euros pour les seules valeurs du Cac 40. Dans un contexte d'incertitude politique, le marché parisien marque une pause ce lundi en l'absence de Wall Street. Sur le front des valeurs, Peugeot (-1.19% à 18.31 euros) : dans le cadre des discussions avec General Motors pour le rachat de sa filiale européenne Opel, le groupe PSA s’est engagé au gouvernement allemand de conserver les quatre sites de production d’Opel en Allemagne, d’après le journal allemand Bild am Sonntag. Carlos Tavares, le président du directoire du groupe, va rencontrer Theresa May concernant le rachat de la marque britannique d’Opel, Vauxhall. CGG (-3.2% à 9.07 euros) a reçu l’accord de la majorité requise des créanciers pour demander la nomination d’un mandataire ad hoc, afin de restructurer sa dette. Par ailleurs, le groupe a annoncé la prolongation de la consultation des porteurs d’obligations 2017 jusqu’au 22 février, seuls des porteurs détenant environ 16.3% du montant nominal Total ayant donné leur accord. Eutelsat Communications (+2.88% à 17.7 euros), l’opérateur de satellites, a bondi suite à une note d’analyste positive. Havas (-1.81% à 8.52 euros), le groupe publicitaire, était mal orienté à la suite d’une dégradation de recommandation de la part d’un analyste. Total (+0.28% à 47.58 euros), la compagnie pétrolière, a bénéficié d’une note d’analyste positive. D’un point de vue statistique, Carrefour (-1.31% à 22.31 euros) a atteint un plus bas relatif sur 3 mois face au STOXX Europe 600. Enfin, sur le plan technique, Groupe Eurotunnel (-1.06% à 8.92 euros) et Klépierre (-0.68% à 35.85 euros) ont enfoncé leur moyenne mobile 50 jours.
Précédent |  Suivant

Historique

du
au
20/02
L'indice Cac 40 a abandonné 0.05% à 4864.99 points lundi. Les intervenants se sont montrés peu actifs. Les échanges ont atteint 2.35 milliards d'euros pour les seules valeurs du Cac 40. Dans un contexte d'incertitude politique, le marché parisien marque une pause ce lundi en l'absence de Wall Street. Sur le front des valeurs, Peugeot (-1.19% à 18.31 euros) : dans le cadre des discussions avec General Motors pour le rachat de sa filiale européenne Opel, le groupe PSA s’est engagé au gouvernement allemand de conserver les quatre sites de production d’Opel en Allemagne, d’après le journal allemand Bild am Sonntag. Carlos Tavares, le président du directoire du groupe, va rencontrer Theresa May concernant le rachat de la marque britannique d’Opel, Vauxhall. CGG (-3.2% à 9.07 euros) a reçu l’accord de la majorité requise des créanciers pour demander la nomination d’un mandataire ad hoc, afin de restructurer sa dette. Par ailleurs, le groupe a annoncé la prolongation de la consultation des porteurs d’obligations 2017 jusqu’au 22 février, seuls des porteurs détenant environ 16.3% du montant nominal total ayant donné leur accord. Eutelsat Communications (+2.88% à 17.7 euros), l’opérateur de satellites, a bondi suite à une note d’analyste positive. Havas (-1.81% à 8.52 euros), le groupe publicitaire, était mal orienté à la suite d’une dégradation de recommandation de la part d’un analyste. Total (+0.28% à 47.58 euros), la compagnie pétrolière, a bénéficié d’une note d’analyste positive. D’un point de vue statistique, Carrefour (-1.31% à 22.31 euros) a atteint un plus bas relatif sur 3 mois face au STOXX Europe 600. Enfin, sur le plan technique, Groupe Eurotunnel (-1.06% à 8.92 euros) et Klépierre (-0.68% à 35.85 euros) ont enfoncé leur moyenne mobile 50 jours.
20/02
Les indices européens sont attendus en hausse à l'ouverture. Les marchés américains seront fermés aujourd'hui en raison de la journée du Président. Vendredi, les marchés d'actions américains ont affiché de nouveaux records historiques avant un weekend prolongé. Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 4 points à 20 624, marquant une septième séance de hausse consécutive. Le S&P 500 a gagné 3 points à 2351 et le Nasdaq Composite s'est adjugé 23 points à 5838. Les marchés européens sont restés mitigés, le STOXX Europe 600 restant inchangé. Le DAX allemand a peu bougé, le FTSE britannique a rebondi de 0.3% alors que le CAC français a bondi de 0.7%. Les obligations gouvernementales américaines conservent leur titre de valeur refuge et ont gagné du terrain sur fond d'incertitudes politiques en Europe. Le rendement du taux de référence américain à 10 ans a ainsi baissé vers 2.423% contre 2.450% jeudi. L'or a bondi vers un plus haut du jour à 1243 dollars l'once avant de se retourner à la baisse pour s'inscrire à 1237 dollars, en baisse de 0.3% sur la journée. L'argent a chuté de 0.7% à 17.97 dollars l'once, rendant les gains réalisés la veille. Le pétrole brut a grappillé 0.1% à 53.40 dollars le baril. Synthèse de marché: devises Le dollar américain a rebondi contre les principales autres devises sauf le yen japonais alors qu'il continue de profiter des commentaires de Janet Yellen sur une prochaine hausse des taux d'intérêt et de meilleures statistiques économiques américaines. Le dollar index a ainsi mis fin à deux séances de baisses consécutives en gagnant 0.5% à 100.95. L'euro a consolidé les gains réalisés jeudi contre le billet vert, l'EUR/USD perdant 0.6% à 1.0611. La livre sterling a subi la baisse de 0.3% des ventes de détail britanniques en janvier (contre +1.0% attendu). Le GBP/USD a chuté de 0.6% à 1.2412, au plus bas depuis le 20 janvier. Le yen japonais a une nouvelle profité de son statut de valeur refuge, l'USD/JPY a ainsi glissé de 0.3% à 112.85, pour sa troisième séance de baisse consécutive. L'USD/CAD a quant à lui rebondi, touchant 1.3125 avant de s'inscrire à 1.3097, en hausse de 0.2% sur la séance. Les dollars australiens et néo-zélandais ont consolidé pour la deuxième séance consécutive, l'AUD/USD perdant 0.3% à 0.7669 et le NZD/USD abandonnant 0.4% à 0.7180. Trading de pré-ouverture Durant les heures de cotations asiatiques, le dollar américain est resté fort, L'EUR/USD a touché un plus bas à 1.0601 avant de rebondir. Le GBP/USD a touché 1.2404 à la baisse. Le déficit commercial japonais a atteint 1086.9 milliards de yen en janvier, contre 625.9 milliards attendus et 640.4 milliards de surplus en décembre. L'USD/JPY est repassé au-dessus du niveau des 113.00 et atteignant 113.18. L'or a consolidé vers 1232 dollars l'once. Attendu aujourd'hui Les prix de l'immobilier résidentiel au Royaume-Uni ont progressé de 2.0% sur un mois en février (contre +0.4% en janvier) et de 2.3% sur un an (contre +2.8% attendu et +3.2% en janvier). En Allemagne, les prix à la production pour janvier sont attendus à +2.0% sur un an et à +0.3% sur un mois. L'indice de confiance des consommateurs de l'Eurozone pour février est attendu à -4.9. Niveaux techniques clés A surveiller: EUR/USD (baissier sous 1.0635), GBP/USD (baissier sous 1,2455) et USD/JPY (haussier au-dessus de 112.70).
17/02
L'indice Cac 40 a lâché 0.65% à 4867.58 points vendredi. Le marché parisien a de nouveau perdu du terrain, sous-performant les autres indices européens, alors que le risque politique en France préoccupe les intervenants. Sur le front des valeurs, Alstom (-1.5% à 26.01 euros) : la SNCF s’est engagé à «compléter la commande en cours de 40 TGV «L’Océane» auprès du constructeur par une commande de 15 TGV duplex qui seront mis en service en 2019 et 2020 pour la desserte Paris-Bordeaux», à sa charge, pour le maintien des emplois sur le site d’Alstom à Belfort. Le titre a enfoncé sa moyenne mobile 50 jours. Thales (+1.19% à 89.1 euros) était bien orienté suite à une note d’analyste positive. Archos (-11.49% à 1.31 euro), spécialisé dans le développement et la commercialisation de périphériques mobiles, a dévoilé pour 2016 «un chiffre d'affaires de 154.4 millions d’euros à comparer à 158.7 millions en 2015. Si l'activité ralentit dans certains pays émergents, en Egypte et au Nigéria notamment, où Archos a privilégié la prudence en raison de contextes géopolitiques instables, le groupe poursuit sa croissance sur ses marchés historiques (+14% en Europe de l'Ouest) et son expansion sur de nouveaux territoires (Europe de l'Est, particulièrement en Pologne)». Futuren (+1.16% à 0.87 euro), producteur indépendant d’électricité d’origine éolienne et présent sur l’ensemble de la chaine de valeur du secteur éolien, a publié pour son exercice 2016 un chiffre d’affaires en recul de 3% à 49.42 millions d’euros, des conditions de vent défavorables ayant entrainé une baisse du chiffre d'affaires. Par ailleurs, le groupe a confirmé «qu'une analyse des options stratégiques et des possibles évolutions du groupe et de son actionnariat est en cours».
17/02
Les indices européens devraient poursuivre leur consolidation en début de séance. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières jeudi, les marchés d'actions américains ont terminé la séance de manière mitigée après avoir tous les trois inscrit de nouveaux plus hauts historiques au cours des trois séances précédentes. Le Dow Jones Industrial Average a ainsi progressé de 7 points pour un sixième record consécutif à 20 619 alors que le S&P 500 a consolidé de 2 points à 2347 et le Nasdaq Composite a lâché 4 points à 5814. Le secteur de l'énergie a sous-performé, suivi des biens de consommation. Les statistiques économiques ont cependant été meilleures que prévu. L'indice du sentiment des affaires de la Fed de Philadelphie pour février est ainsi ressorti à 43.3, contre 18.0 attendu et 23.6 en janvier, au plus haut depuis janvier 1984. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties à 239 000, contre 245 000 attendu. Les mises en chantier de logements individuels pour janvier ont progressé de 2.6% sur un mois (contre +0.0% attendu) et les permis de construire ont progressé de 4.6% sur un mois en janvier (contre +0.2% attendu) à un niveau de 1.29 million d'unités, au plus haut depuis novembre 2015. Les marchés européens ont consolidé en territoire négatif, le STOXX Europe 600 abandonnant 0.4%. Le DAX allemand a lâché 0.3%, le FTSE britannique a perdu 0.3% et le CAC français a chuté de 0.5%. Les obligations gouvernementales américaines ont rebondi, poussant le rendement du taux de référence américain à 10 ans vers 2.446%, contre 2.502% la veille. Les métaux précieux ont progressé alors que le dollar américain consolidait dans le sillage de la baisse des rendements obligataires. L'or a ainsi bondi de 0.5% à 1238 dollars l'once, pour sa troisième séance de hausse consécutive. L'argent a gagné 0.6% à 18.09 dollars l'once, sa première cotation au-dessus de 18.00 dollars depuis le 10 novembre. Le pétrole brut a progressé de 0.5% à 53.36 dollars le baril. Synthèse de marché: devises Le dollar index a consolidé pour la deuxième séance consécutive (-0.7% à 100.44) alors que le dollar a perdu du terrain face à l'euro et au yen japonais. Après les déclarations de Janet Yellen sur la prochaine remontée des taux et la publication de bonnes statistiques économiques, les investisseurs sont à présent dans l'attente de la prochaine réunion de la FED en mars et des détails du plan de stimulation fiscale de M. Trump. L'euro a bondi de 0.7% à 1.0672 contre le dollar américain alors que l'USD/JPY est passé sous le niveau des 114.00 en chutant de 0.8% à 113.20. La livre sterling a touché un plus haut à 1.2523 contre le billet vert avant de terminer à 1.2487, en hausse de 0.2% sur la journée. L'AUD/USD a consolidé sous des niveaux supérieurs à 0.7700 pour finir à 0.7694, en baisse de 0.2%. Le NZD/USD a également perdu 0.2% à 0.7204. L'USD/CAD a plongé vers un plus bas du jour à 1.3007 avant de se reprendre fortement pour finir à 1.3070, contre 1.3077 la veille. Trading de pré-ouverture Durant les heures de cotations asiatiques, le dollar américain est resté stable. L'EUR/USD s'est maintenu autour de 1.0670. L'USD/JPY a progressé vers 113.40. Le GBP/USD est resté fixé sur 1.2500. L'or a quant à lui manqué de dynamisme haussier et a consolidé vers 1237 dollars l'once. Attendu aujourd'hui Au Royaume-Uni, les ventes de détail pour janvier sont attendues à +0.7% sur un mois et à +3.9% sur un an. La BCE va publier la balance des comptes courants de l'Eurozone pour décembre. Les dépenses de construction de l'Eurozone pour décembre sont également attendues. Aux Etats-Unis, le Conference Board va publier son indice pour janvier, attendu à +0.5%. Niveaux techniques clés A surveiller: EUR/USD (haussier au-dessus de 1.0645), GBP/USD (haussier au-dessus de 1,2475) et USD/JPY (baissier sous 113.80).
16/02
L'indice Cac 40 a lâché 0.52% à 4899.46 points jeudi. Le marché parisien a consolidé après s'être heurté à de forts niveaux de résistance. Sur le plan économique, le taux de chômage a diminué à 10% au quatrième trimestre 2016, contre 10.1% au troisième trimestre (révisé à partir de 10%). Il était attendu à 9.8%. Air France-KLM (+12.6% à 6.18 euros), la compagnie aérienne, a «transporté 93.4 millions de passagers, une augmentation de 4% par rapport à l’année dernière. Le chiffre d’affaires s’est établi à 24.8 milliards d’euros, en baisse de 3.3% par rapport à 2015». Le résultat net part du groupe a augmenté à 792 millions d’euros contre 694 millions un an plus tôt. Le groupe augmentera ses capacités de 3% à 3.5% durant l’exercice en cours pour mieux concurrencer les vols moyen- et long-courriers. TF1 (+5.79% à 10.6 euros), le groupe audiovisuel, a enregistré pour 2016 une baisse de son bénéfice net de 58.2% à 41.7 millions d’euros, plombé par le marché publicitaire. «Le chiffre d’affaires consolidé 2016 du groupe s’est élevé à 2.06 milliards d’euros, en hausse de 58,4 millions d’euros par rapport à 2015». Le groupe a indiqué viser un taux de marge opérationnelle courante à deux chiffres en 2019. Capgemini (+3.05% à 81.49 euros), l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance, a réalisé pour 2016 un chiffre d’affaires en hausse de 5.2% à 12.54 milliards d’euros contre 11.92 milliards un an plus tôt. Le résultat net annuel a diminué de 18% à 921 millions d’euros. «Pour l’année 2017, le groupe prévoit d’enregistrer une croissance du chiffre d’affaires à taux de change constants de 3%, d’atteindre une marge opérationnelle se situant entre 11.7% et 11.9% et de générer un «free cash-flow» organique supérieur à 950 millions d’euros».
16/02
Les indices européens devraient consolider en début de séance alors que les intervenants prennent connaissance d'une nouvelle salve de résultats d'entreprises. Synthèse de marché: actions, obligations, matières premières Mercredi, les marchés d'actions américains ont marqué de nouveaux plus hauts historiques pour la troisième séance consécutive. La progression meilleure qu'attendu des ventes de détail a permis de renforcer la confiance des investisseurs dans la solidité de la croissance économique. Le Dow Jones Industrial Average a ainsi gagné 107 points (+0.5%) à 20 611, le S&P 500 s'est adjugé 11 points (+0.5% ) à 2349 et le Nasdaq Composite a progressé de 36 points (+0.6%) à 5819. Le Russell 2000 a également gagné 7 points (+0.5%) à un nouveau record historique à 1404. Aux Etats-Unis, en janvier, les prix à la consommation ont progressé de 0.6% sur un mois (contre +0.3% attendu) et de 2.5% sur un an (contre +2.4% attendu). Les ventes de détail pour janvier sont ressorties en hausse de 0.4% sur un mois (contre +0.1% attendu). L'enquête de l'Empire State Manufacturing a bondi de 18.7 pour février, contre +7 attendu et +6.5 en janvier. La production industrielle a quant à elle baissé de 0.3% sur un mois en janvier, contre +0.0% attendu. La Présidente de la FED Janet Yellen a réitéré sa déclaration de la veille selon laquelle une hausse de taux était à attendre. Les marchés européens ont également progressé, le STOXX Europe 600 s'adjugeant 0.3%. Le DAX allemand a grappillé 0.2%, le FTSE britannique a bondi de 0.5% et le CAC français a gagné 0.6%. Les obligations gouvernementales américaines sont restées sous pression dans le sillage de bonnes statistiques économiques et de la hausse des marchés actions. Le rendement du taux de référence américain à 10 ans a ainsi progressé vers 2.502%, contre 2.470% la veille. L'or a chuté vers 1216 dollars l'once mais a finalement terminé en hausse de 0.4% à 1232 dollars. L'argent a rebondi de 0.9% à 17.95 dollars l'once après avoir touché 17.98 dollars (plus bas du jour à 17.71 dollars) contre 17.95 dollars la veille. Le pétrole brut a consolidé de 0.2% à 53.11 dollars le baril. L'American Petroleum Institute avait indiqué que les stocks de pétrole américains ont progressé de 9.9 millions de barils la semaine dernière, beaucoup plus que les 3.5 millions de barils attendus. Synthèse de marché: devises Le dollar américain a consolidé alors que les investisseurs prennent leurs bénéfices après le fort mouvement de ces derniers jours. Le dollar index a ainsi bondi vers 101.76 avant de se retourner à la baisse pour finir à 101.18, contre 101.22 la veille, mettant fin à dix séances de hausse consécutives. L'euro a chuté vers 1.0520, au plus bas depuis le 11 janvier, avant de rebondir vers 1.0608, en hausse de 0.2% sur la journée. L'USD/JPY a progressé vers 114.95, au plus haut depuis le 30 janvier, pour ensuite se retourner à la baisse et s'inscrire à 114.15, contre 114.25 la veille. La livre sterling est restée sous pression et a touché 1.2379 contre le dollar américain, passant ainsi sous la barre des 1.2400. Le GBP/USD a finalement terminé la séance à 1.2458, contre 1.2467 mardi dernier. L'AUD/USD a quant à lui progressé pour la deuxième séance consécutive en cassant le niveau des 0.77 (+0.6% à 0.7708) et le NZD/USD a fortement rebondi de 0.8% à 0.7221. L'USD/CAD a touché un plus haut à 1.3119 mais a terminé à 1.3077, légèrement plus haut que les 1.3075 de la veille. Trading de pré-ouverture Durant les heures de cotations asiatiques, le dollar américain est resté sous pression. L'EUR/USD a conservé son dynamisme haussier et a touché 1.0623. L'USD/JPY a quant à lui cassé le niveau des 114.00 pour s'inscrire à 113.73. Le GBP/USD a progressé vers 1.2465. L'or s'est également bien comporté à 1236 dollars l'once.
15/02
L'indice Cac 40 a gagné 0.59% à 4924.86 points mercredi Le marché parisien a de nouveau gagné du terrain, soutenu par le rebond des valeurs bancaires. Sur le front des valeurs, Safran (+2.88% à 66.05 euros) : The Children Investment Fund Management, un fonds activiste pesant 10 milliards de dollars d’actifs sous gestion, a manifesté son opposition au rachat de Zodiac Aerospace (-2.57% à 27.15 euros) par Safran. Le fonds considère que Safran surpaye significativement Zodiac, et s’est plaint auprès de l’AMF des conditions de la transaction. Safran était bien orienté alors que Zodiac a perdu du terrain. Euronext (-1.18% à 41.4 euros), l’opérateur boursier, a fait état pour son exercice 2016 d’une hausse de son résultat net de 197 millions d’euros contre 172.7 millions un an plus tôt. Néanmoins, le chiffre d’affaires a reculé de 4.3% à 496.4 millions d’euros. Haulotte Group (-8.61% à 13.8 euros), le spécialiste des nacelles élévatrices et des matériels d'élévation de charges, était sous pression après avoir annoncé que son «niveau d’activité ainsi qu’un environnement concurrentiel accru ne permettront pas d’atteindre l’objectif d’amélioration de taux de marge opérationnel courant pour 2016». Pour le quatrième trimestre, le chiffre d’affaires s’est replié à 114.4 millions d’euros contre 134.5 millions un an plus tôt. Kaufman et Broad (-5.4% à 35.76 euros) a chuté après que le fonds PAI Partners a cédé 17.76% du capital du constructeur et promoteur immobilier pour 133 millions d’euros. PAI Partners poursuit son désengagement, et détient désormais environ 17.70% du capital. Groupe ADP (+2.1% à 107.1 euros), le concessionnaire des aéroports de Roissy-CDG et Orly, a réalisé pour le mois de janvier une hausse de 7.2% de son trafic passagers à 7.3 millions de voyageurs.
<< 1   
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné aux services de Trading Central.
Profitez des analyses techniques et stratégies d’investissements disponibles sur TRADINGCENTRAL.fr à partir de 40€ par mois*
* Consultez l’intégralité des tarifs ici
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être abonné au PACK EXPERT Tradingcentral.fr
Vous aussi, accédez aux analyses techniques et stratégies de TradingCentral.fr sur toutes les classes d'actifs, à partir de 35€ par mois*
* pour un abonnement de 24 mois au service classique Je m'abonne
Fermer
Pour accéder à cette page, vous devez être membre de Trading Central.
Mot de passe oublié ?
Pas encore membre ?

GRATUIT : recevez tous les matins l'analyse du CAC 40 et un conseil gratuit dans votre boite email.

GRATUIT : consultez l'analyse des valeurs du SRD.

Devenir membre
DEVENEZ CLIENT
Ne passez plus votre temps
à rechercher des opportunités d'investissement
Je deviens client
Fermer
Contactez-nous

Trading Central ne garantit pas la fiabilité des informations fournies. Ces dernières reflètent la vision de Trading Central à un instant donné et elles sont donc susceptibles d'évoluer sans préavis. Elles ne s’appuient pas sur la connaissance de la situation financière ni l’expérience du Client. La responsabilité de Trading Central ne saurait donc être engagée sur la base des informations données par téléphone ou par courriel. Le Client est seul juge de l’opportunité des opérations qu’il pourra être amené à conclure et doit apprécier ses choix d’investissement en fonction de sa situation financière, de son expérience et de ses objectifs en matière de placement ou de financement (notamment son degré d’acceptation du risque de perte et la durée d’investissement envisagée). Pour bénéficier d’un conseil personnalisé et adapté à sa situation, le Client est invité par Trading Central à contacter un conseiller en gestion de patrimoine agréé par les autorités compétentes. Les recommandations de Trading Central ne constituent pas une incitation à investir et ne se substituent pas au propre jugement de l’investisseur. Elles ne doivent pas être l'unique base d'évaluation des stratégies ou instruments financiers concernés. Elles sont destinées à une clientèle autonome et avertie, disposant d'une bonne connaissance des marchés et outils boursiers, assumant pleinement les risques pris et acceptant les aléas boursiers.

Fermer
Mot de passe oublié ?

Pour recevoir votre nouveau mot de passe, entrez l'adresse email que vous nous avez communiquée lors de votre inscription.

Une fois votre nouveau mot de passe reçu, nous vous conseillons de vous rendre dans votre espace client/membre pour le modifier.